Arthur Coville – De retour sur ses terres

Arthur Coville, enfant du RCV parti au Stade Français, nous revient jusqu’à la fin de la saison pour aider son club de cœur à sauver sa place en ProD2.  Il a joué quelques minutes contre Aurillac pour goûter à nouveau à l’ambiance de la Rabine. Comme un symbole, il a remplacé le capitaine Clément Payen et envoyé la balle de la victoire dans les tribunes de son public dans le dernier temps fort des visiteurs.
Interview
 f
1/ Après avoir joué au tennis et être bien classé, tu t’es lancé dans le rugby au RCV à 9 ans, qu’est ce qui t’as décidé à pratiquer ce sport?
Je voulais changer d’air et de sport car le tennis et le côté individuel commençait à me lasser, je me suis donc naturellement mis au rugby car mes 3 frères et mon père le pratiquaient déjà.
 bn
2/ Quels sont les éducateurs qui t’ont mis le pied à l’étrier?
Quand j’ai démarré (après la coupe de monde 2007 en France) au RCV j’étais en moins de 11 ans et l‘éducateur qui s’occupait de nous était à l’époque Franck Thibault, j’ai ensuite connu Bob (Guillaume Garcia) Arnaud Joubioux, Régis Loubéry et Kévin Burgaud avec qui je joue maintenant dans l‘équipe sénior.
 g
3/ Tu as commencé à l’ouverture, puis à la mêlée, peux tu nous indiquer ce qui te plait dans ces deux postes?
Le fait d’être 1er attaquant au poste de numéro 10 me plaît énormément car j’adore prendre des initiatives et jouer autour de moi. J’aime beaucoup ces deux postes ils représentent des places à très fortes responsabilités et on est constamment au milieu de l’action, on a donc de la pression et ça j’adore. Ce qui me plaît en 9 aussi c’est le fait d’être au contact des avants.
 c
4/ Tu as joué dans les équipes de France de jeunes, avec un titre de Champion d’Europe avec les moins de 18, peux tu nous parler de cette aventure?
Je garde un souvenir énorme de cette aventure qu’on a vécu au Portugal l’année dernière avec en plus le titre au bout. Ce sont des compétitions très compliquées à gérer car c’est comme en Coupe du Monde, on a des intervalles de 4 jours entre deux matchs et c‘est très difficile. Mais être pendant deux semaines entières entres potes dans un magnifique cadre tu ne peux pas l’oublier.
 bg
5/ Au Stade Français, comment s’est passé ton intégration?
Je n’ai pas fait la pré-saison du Stade Français entièrement. En effet avec l’équipe de France des moins de 19 ans il y avait un festival international de prévu en Afrique du Sud. Et au dernier moment juste avant de partir avec l’équipe des -19 j’ai été appelé par le Stade pour les rejoindre dans leur prépa et jouer un match amical contre Toulon et participer au stage de 1 semaine à Faro (Portugal). Mon intégration s‘est très bien passée et il y a vraiment un super groupe au Stade Français.
f
6/ Tu as joué en Challenge Européen et en TOP 14, notamment à Mayol contre Toulon, comment as tu vécu ce grand moment?
C’était évidemment des grands moments, notamment le match à Mayol et ma première en pro en Challenge Européen aux Arlequins dans leur mythiques stade juste devant Twickenham. Mais bizarrement j’ai rarement eu de grosses pressions que ce soit en Top 14 ou en Coupe d’Europe car je me sens très bien dans le groupe.
 g
7/ Tu viens donner un coup de main à ton club formateur, comment trouves-tu la saison en Pro D2 du RCV?
Je suis abonné à Eurosport Player et je n’ai manqué aucun match de l’équipe, je trouve la 15ème place pas très méritée vue le jeu proposé. La chance a rarement été du côté du RCV et c’est frustrant de voir cette équipe dans la zone rouge aujourd’hui car il y a le potentiel d’aller plus haut je pense. Mais je n’ai aucun doute sur la fin de saison et je suis persuadé qu’on va réussir à le faire grâce notamment à notre public de La Rabine qui n’a pas changé depuis l‘année dernière !
 g
8/Premier match à La Rabine, première victoire avec le RCV, qu’as-tu pensé du match?
On a fait un match énorme, après un début difficile face à une belle équipe. Je n’ai jamais douté, même quand ils sont revenus à 15 – 20 sur leur contre alors qu’on pouvait marquer un troisième essai. Et quelle ambiance à La Rabine!
 g

Arthur Coville, de l’équipe de France – 19 au Stade Français

Arthur titulaire à Narbonne pour une superbe victoire