Arthur Coville capitaine de l’équipe de France des U20

Prévus à l’origine en Argentine, c’est finalement en France au bord de la Méditerranée que les championnats du monde de rugby des moins de 20 ans vont se dérouler.
Les Stades Aimé-Giral de Perpignan (14 000 places), le stade d’honneur du Parc des Sports et de l’Amitié de Narbonne (10 000 places) et le stade de la Méditerranée de Béziers (18 000 places accueilleront la compétition.

C’est notre jeune Arthur Coville, demi de mêlée du Stade Français et formé au RC Vannes, qui est le capitaine de l’équipe de France.

Arthur:

« Dès qu’on a su que ce Mondial allait se passer en France, nous avons eu un petit supplément de bonne pression. L’équipe est excitée et a vraiment hâte de commencer.
Je n’ai jamais joué à Aimé-Giral, mais quand j’évoluais avec Vannes en Pro D2, j’ai connu le Parc des Sports et de l’Amitié et la Méditerranée. Ce sont des stades magnifiques. Je sais qu’ici, le public répondra présent. »

A Narbonne en 2017, le RCV avec Arthur avait gagné 24 – 16 et lancé son opération sauvetage en Pro D2 la saison dernière, tandis qu’à Béziers, une défaite 40 – 43 avait procuré le point du bonus avec un essai d’Arthur.

De bon souvenir pour notre Breton qui a affronté son premier adversaire, ce mercredi à 21 heures à Perpignan.

La France a battu avec difficulté l’Irlande 26 – 24, Arthur marquant en deuxième mi-temps l’essai de la révolte  qui allait relancer son équipe.

 

Arthur avant le match:

« L’Irlande est une équipe très pragmatique,très propre sur les fondamentaux.
C’est un jeu très bien huilé, on ressent déjà la même philosophie que l’équipe seniors. Nous les connaissons très bien car nous nous sommes affrontés trois fois lors de ces deux dernières années.
Ils vont être revanchards du Tournoi des 6 nations, où nous avions fait une bonne première période avant de relâcher.
Peut-être que l’on gagnerait aussi à être plus précis et un plus pragmatique lors de ces matchs couperets justement. »

Bonne chance à toi Arthur, tout Vannes sera derrière toi durant cette Coupe du Monde

Arthur avec le RCV en 2017 Photo M.Renac